Aménager une petite salle de bain, le guide pas à pas

La salle de bain est souvent la plus petite pièce de la maison alors qu’elle est l’une des plus utilisées. Il y a donc un enjeu réel à optimiser au maximum l’espace de cette pièce pour la rendre fonctionnelle et agréable.
On définit une salle de bain comme « petite » lorsqu’elle est inférieure à 5 m2. Certaines salles de bain se contentent même de moins de 2 m2. Malgré cette superficie réduite, une bonne configuration vous permettra d’y agencer une douche, une vasque et éventuellement un WC.
Avec l’augmentation du prix du mètre carré immobilier et la volonté de toujours plus optimiser l’espace au profit d’autres pièces considérées plus importantes, le défi réside dans des choix de configurations.

Que votre salle de bain à aménager se trouve dans un studio, une chambre d’étudiant ou que celle-ci entre dans un cadre plus professionnel pour une chambre d’hôtel ou une mise en location de gîte, il faut s’attendre à faire quelques concessions pour pouvoir réussir l’aménagement d’une petite salle de bain.
Rénovée environ tous les 15 ans l’anticipation de tels travaux est donc primordiale pour vous garantir une salle de bains fonctionnelle et à votre goût. Nous allons vous donner ci-dessous les points essentiels à étudier avant de vous lancer. Nous vous proposons ensuite la marche à suivre pour entreprendre les différentes étapes dans l’ordre afin de procéder sans stress.

Bien agencée, une petite salle de bain peut contenir tous les équipements sanitaires indispensables

Préparer l’aménagement d’une petite salle de bain : Les points clés à vérifier

Le choix des équipements sanitaires pour une salle de bain de taille réduite

Avec une faible superficie, il est essentiel de sélectionner soigneusement le choix de ses sanitaires.
Bien que l’intégration d’une baignoire dans une surface réduite ne soit pas impossible, il sera toujours plus facile d’intégrer un carré de douche dans une petite salle d’eau.

  • Choix d’une douche plutôt que d’une baignoire pour un faible encombrement au sol

En fonction du budget dont vous disposez, vous pouvez envisager une cabine de douche, économique et facile d’installation. En revanche si vous pouvez envisager un investissement un peu plus important, la douche italienne est la solution idéale aux petites salles de bain.
Le coût d’une douche italienne maçonnée de plain-pied sera donc plus conséquent. On peut alléger un peu la facture en utilisant un receveur extra-plat. Quoi qu’il en soit ses avantages restent multiples :

  • La douche italienne est totalement modulable en termes de dimensions. C’est la solution pour insérer une douche même si les murs ne forment pas d’angles droits. Vous pouvez adapter sa disposition en fonction de l’espace au sol dont vous disposez. Le panneau étanche à carreler constituant le support de la douche peut se recouper pour épouser parfaitement la forme souhaitée. Même si vous ne disposez pas d’une largeur standard de 70 cm, il est toujours intéressant de récupérer un peu d’espace en longueur si vous le pouvez.
  • En fond de pièce pour les salles de bain en longueur, elle trouve naturellement sa place dans la largeur de la pièce et les murs viennent servir de parois. Il suffit alors de prévoir un revêtement adapté sur les murs (petits carreaux blancs style métro, mosaïque, béton ciré, …). Pour empêcher les projections d’eau sans toutefois briser la vue et ainsi conserver une impression d’espace, on s’oriente plutôt sur une paroi vitrée fixe ou coulissante pour leur absence d’abattement ou la construction d’un petit muret surmonté par exemple d’une verrière.
  • L’intérêt d’une douche italienne dans une petite salle de bain réside dans l’apport esthétique et visuel qu’elle procure. En effet en éliminant le phénomène de démarcation que crée au sol un récepteur de douche, le plain-pied permet d’agrandir l’espace et offre un beau rendu visuel. C’est également une solution facile d’entretien, très appréciable dans un espace réduit.
  • Vous pouvez également tirer parti des murs que vous utiliserez comme parois de douche pour envisager d’y encastrer des niches de rangement pour vos produits de toilette. Le rendu sera du plus bel effet et son côté pratique très appréciable.
La douche italienne s’adapte à des dimensions atypiques
  • Choix d’un lavabo ou d’une vasque compacte

Elément essentiel d’une salle de bain, le lavabo doit nécessairement trouver sa place dans une salle de bain exigüe. On peut envisager de disposer un évier type lave-main mais le résultat perd forcément en confort. A la place, il existe des vasques de taille réduite adaptée à une salle d’eau de petite dimension.
Pour gagner un peu de rangement on porte son choix vers un meuble-vasque ultra-compact de faible profondeur et largeur de façon à conserver le maximum de liberté de mouvement. Si la pièce dispose d’un renfoncement, ce peut être un choix judicieux pour l’installation de la vasque et gagner quelques centimètres devant celle-ci.
Le lavabo sur pied même s’il peut sembler plus adéquat pour une petite salle de bain grâce à son pied plus fin qu’un meuble vasque, n’apportera aucune solution de rangement et vous pourriez rapidement vous en lancer car il est plutôt démodé.

  • Choix des WC, la préférence d’un format réduit

En troisième place des éléments les plus indispensables pour une salle d’eau de petite superficie vient la disposition d’un WC. Comme pour les salles de bains sous combles, le WC suspendu propose une solution intéressante pour conserver un rendu visuel avec le maximum de légèreté à la pièce de taille mini. Idéalement le réservoir s’encastre dans le coffrage ou alors on le choisit extra-plat.
Il existe également des cuvettes « courtes » (48 cm au lieu de 53) qui font économiser quelques centimètres bienvenus.

  • Une petite baignoire plutôt qu’une douche dans un espace même exigüe

Si vous ne voulez pas déroger à la présence d’une baignoire ou que l’arrivée d’un nouveau-né en nécessite son installation, il existe de multiples modèles de petites tailles adaptées aux salles de bain de dimensions réduites. Le choix d’une baignoire d’angle peut profiter d’un angle mort et vous laisser quelques centimètres carrés bien appréciables une fois dans votre bain.

  • Un coin buanderie à intégrer à une petite salle d’eau
Exemple de petite salle de bain optimisée avec intégration d’une machine à laver

Dans les logements de faible superficie, tels que les studios ou chambre d’étudiant, il n’est pas rare qu’en dépit d’une taille réduite, la salle de bain doit tout de même intégrer un lave-linge. Dans ce cas, une manière d’optimiser son intégration reste de le placer en dessous du plan de la vasque, il faudra envisager alors de se procurer un lave-linge à hublot pour une ouverture par l’avant.

Le choix des meubles et rangements pour optimiser la faible superficie

Le choix des meubles doit faciliter et optimiser les solutions de rangement tout en empiétant le moins possible sur l’espace réduit de la salle de bain.
A cet effet on préfère les meubles suspendus qui désencombrent la vue et facilitent le nettoyage. Pour ne pas surcharger le faible volume, les meubles aux formes épurées, plutôt discrètes, sans poignée imposante sont à privilégier. On les choisit de couleur claire voire avec des portes translucides pour favoriser la pénétration de la lumière.
Certains meubles se veulent multifonctions : Des miroirs avec placard intégré, des meubles dissimulant un panier en tissu pour le linge sale, ou encore un sèche-serviette qui chauffe la pièce et le linge de toilette tout en permettant de ranger ses serviettes après utilisation. En plus d’être multifonction, le sèche-serviette reste très fin et est idéal dans une pièce de faible dimension.
Ces astuces vous simplifieront grandement la vie et vous éviteront certains compromis.
L’espace en hauteur est mis à profit avec l’installation d’étagères ouvertes pour ne pas couper la vue et laisser apparaitre le mur. Les étagères spécialement conçues pour entourer le WC allouent également un espace de rangement appréciable. Si le style de décoration s’y prête la suspension de paniers en osier participe enfin à ordonner des cosmétiques ou autres produits de toilette astucieusement.
L’utilisation de miroirs reste un classique et une valeur sure pour donner une impression de profondeur, ajouter de la perspective et éviter l’effet claustrophobe d’une salle de bain trop étriquée.
On peut user de miroirs de grandes dimensions qui vont refléter la lumière qu’elle soit naturelle ou artificielle.
Enfin concernant le rangement, une petite salle de bain vous poussera probablement à faire certains choix. Si l’on ne peut se passer du linge de toilette à proximité directe, le rangement des bijoux, certains cosmétiques ou le linge sale doivent pouvoir trouver un autre emplacement ailleurs dans la maison.

Le soin porté à l’éclairage pour une salle de bain exiguë

L’arrivée de lumière fera partie intégrante de votre étude d’aménagement de cette pièce d’eau. Elle doit se composer d’environ trois sources de lumière. La première source doit constituer l’éclairage général par exemple à l’aide de spots encastrés dans un faux plafond pour gagner en volume dans la pièce.
Ensuite l’éclairage se fait plus spécifique pour apporter une source de lumière plus ponctuelle à certains éléments sanitaires. Il peut par exemple s’agir d’un miroir rétroéclairé en dessus de la vasque, idéal pour se maquiller, ou encore une barre linéaire LED de douche pour une lumière douce d’ambiance SPA.

L’agencement d’une petite salle de bain

Une fois les éléments sanitaires et les meubles choisis, l’agencement sera décisif pour conserver le maximum de volume et offrir tout le confort attendu.
Comme nous l’avons vu, la douche trouve idéalement sa place dans un angle ou en fond de salle de bain, utilisant les murs comme parois pour délimiter une douche italienne par exemple.
On gardera dégagé l’accès principal vers la vasque et le miroir qui constitue le point central.
Le sèche-serviette se positionne selon les volumes électriques autorisés dans la salle de bain, c’est-à-dire éloigné des sources d’eau mais suffisamment proche pour permettre d’attraper la serviette en sortie de douche.
Si le budget le permet, l’optimisation de l’espace se fait également dans les petits détails. La robinetterie encastrée dégage de la place pour le nécessaire de toilette et par la même occasion limite le dépôt de calcaire.

Le choix de la décoration et des revêtements de sols et de murs pour contrebalancer le faible volume de la pièce

  • Une porte d’entrée coulissante plutôt que battante pour l’entrée d’une petite salle de bain

L’optimisation de gain de place d’une petite salle de bain se fait dès l’entrée. Le choix d’une porte coulissante ou s’ouvrant vers l’extérieur est à privilégier. En effet, on cherche à éviter au maximum le débattement de la porte d’entrée dans l’espace de circulation de la salle de bain.
Une porte coulissante en verre dépoli s’ouvrira sans créer d’encombrement et le verre dépoli augmentera la diffusion de la lumière tout en garantissant l’intimité de la salle de bain.
Une porte à galandage représente un certain coût. Comptez quand même 2000 euros. Une solution alternative moins onéreuse consiste à disposer la porte en applique pour un coût de quelques centaines d’euros.

  • Les couleurs claires à privilégier pour une salle de bain exigüe

Sans renier vos goûts pour certaines couleurs, l’idée est d’agrandir visuellement la pièce. Il existe certains principes à cet effet.
Pour procéder prudemment, on conseille de privilégier des tons clairs et neutres. Le blanc brillant en faïence renvoie bien la luminosité.
Si vous aimez la tendance des salles de bains noires ou très sombres, on préconise plutôt un mix noir et blanc, moins risqué. Le mariage du noir et blanc fonctionne bien si l’on dispose le noir au sol grâce à un béton ciré, un parquet ou encore des carreaux de ciment par exemple et que l’on conserve les murs en blanc pour dégager une impression de volume. Les changements de texture contribuent également à créer une illusion de profondeur.
Il n’est donc pas interdit de jouer avec quelques contrastes en disposant par exemple une bande de papier peint originale ou en dissociant le mur du fond de la pièce dans une couleur un peu plus flashy.
Si vous tirez parti de certains pans de murs pour la délimitation de la douche italienne, prévoyez l’application d’une sous-couche d’étanchéité.

  • Le choix du sol, l’effet d’optique pour apporter de la profondeur à une petite salle d’eau

Comme nous venons de le voir pour contrebalancer des murs clairs et contribuer à renvoyer cette impression de profondeur, un sol foncé, qu’il soit carrelé, en bois naturel ou d’imitation, en PVC ou en béton ciré viendra sublimer l’ensemble. Lors du choix de la référence, on vérifie ces trois points essentiels : sa résistance à l’eau, aux tâches et sa capacité antidérapante.

Aménager une petite salle de bain : La réalisation du chantier

Les étapes pour aménager une petite salle de bain

Qu’elle soit complète ou partielle, entreprendre la rénovation d’une salle de bain exige de respecter certaines étapes dans un ordre bien établi. Il est fortement recommandé d’établir un rétroplanning même succinct pour éviter des erreurs d’inattention et procéder selon le bon sens. Il va de soi que les travaux de plomberie et d’électricité seront à abordées avant la pose des revêtements ainsi que celles des meubles et sanitaires !
Pour une rénovation partielle d’une petite salle de bain, les travaux mobilisent celle-ci pour une durée de quelques jours. Pour une rénovation totale avec mise à nu de la salle d’eau, anticipez plutôt jusqu’à deux semaines de travaux pour rénover sans stress.
Voici les étapes à considérer chronologiquement :

La rénovation de la salle de bain exige souvent des travaux de plomberie et d’électricité
  • Diagnostiquer l’état actuel de la pièce ou de la salle de bain à transformer

Rénover une salle de bain, petite ou grande, est l’occasion de vérifier l’état de la structure des murs et des canalisations. Cette étape va servir de base à toute la phase de rénovation et d’agencement, elle est donc essentielle et c’est bien dans ce genre de circonstances que l’intervention d’un professionnel est une sécurité bien appréciable pour garantir la réussite du chantier et la pérennité de votre installation.
Cette étape comprend donc généralement la mise à nue de la pièce qui consiste à retirer les anciens sanitaires (douche, lavabo, WC, bidet, baignoire) le cas échéant. On en profite pour décoller le papier peint s’il y a lieu ou encore retirer le carrelage ou le lino ancien.
Cette mise à nu exige un peu de temps, elle nécessite aussi l’évacuation des éléments retirés. Mieux vaut compter une journée entière pour cette étape.

  • Ventilation et ouverture vers l’extérieur

Même réduite à un petit espace, votre salle de bain n’en exige pas moins une bonne ventilation.
Il en va de votre confort, de la préservation de votre revêtement et des meubles. Si vous disposez d’une ouverture vers l’extérieur, ce sera un point fort.
Dans tous les cas, une VMC est indispensable pour renouveler l’air en permanence et garder une salle de bain saine.

  • Positionner les arrivées et évacuations d’eau

En fonction de la disposition que vous aurez choisi pour chaque élément sanitaire de votre salle de bain, vous aurez potentiellement besoin de changer la configuration des canaux d’arrivée d’eau et de ceux d’évacuation. C’est donc une étape à anticiper au plus tôt pouvant nécessiter quelques jours de travaux. La sous-traitance à un professionnel peut permettre de raccourcir ce délai.
On garde en tête que les canalisations de sanitaires doivent pouvoir s’écouler le plus naturellement, on cherche donc la configuration la plus évidente possible.

  • Prévoir le raccordement des équipements au réseau électrique

C’est le moment également de configurer vos arrivées électriques et la localisation des prises de courant. Le respect des volumes électriques d’une salle de bain est primordial pour votre sécurité et celle de vos appareils. La distance de sécurité autorisée entre un appareil électrique et une source d’eau est régie par une norme française dont il faut avoir connaissance. Toutefois la présence de prises électriques en nombre suffisant est essentielle pour apporter du confort à l’occupant de la salle de bain. Pensez également aux raccordements des appareils directement depuis une sortie câble murale tels que pour la pose du sèche-serviette électrique ou d’un miroir rétroéclairé par exemple. Pour ce genre d’appareils, on vient directement connecter les fils jaune et vert à une arrivée électrique murale.
Dans votre rétroplanning, garder une certaine marge de sécurité pour d’éventuels imprévus et prévoyez de préférence deux jours complets. Vous pourrez d’ores et déjà procéder à la pose de quelques luminaires.

  • Installer les équipements sanitaires

La pose des équipements sanitaires vient le plus souvent avant celle du revêtement. Elle consiste à placer les équipements sanitaires (baignoire, receveur de douche, WC, meuble vasque, …) aux endroits définis sur le plan et de les raccorder aux canalisations d’arrivée et d’évacuation d’eau.
Pour la baignoire, il peut s’agir également de venir placer son tablier.
On procède alors à la pose des joints de silicone pour former l’étanchéité sur les pourtours des équipements sanitaires.
Le temps nécessaire pour l’installation de la douche sera dépendant du type de douche choisi. Si vous suivez nos recommandations, pour une petite salle de bain, une douche italienne avec receveur à carreler est particulièrement recommandée mais sa création nécessitera 2 jours là où une version avec receveur surélevé ne prendra qu’une journée environ.
Pour les versions de cabines de douche prêtes à poser, quelques heures seront suffisantes.

  • Procéder à la pose du revêtement des murs et du sol

C’est ici que vous devriez gagner un peu de temps. En effet la faible superficie d’une petite salle de bain vous épargne des travaux fastidieux sur un sol et des murs trop vastes.
Que vous choisissiez du carrelage, de la mosaïque ou autres carreaux de ciment, la pose sera relativement rapide.

Rénovation d’une petite salle de bain : Par un professionnel ou s’y prendre seul ?

Si des travaux à entreprendre seul vous font peur, il sera toujours plus aisé de faire appel à un professionnel de salle de bain. L’enveloppe budgétaire à prévoir sera plus importante mais vous économiserez en temps et vous vous épargnerez certainement quelques soucis.
Vérifiez avec le prestataire choisi ses disponibilités en termes de planning et n’hésitez pas à faire mentionner sur le contrat une date d’échéance pour la réalisation des travaux.

  • Conception et visualisation du projet d’aménagement d’une petite salle de bain

Les grandes enseignes de bricolage proposent maintenant des logiciels de conceptions 3D assistés en ligne pour configurer vous-même votre salle de bain. Si vous souhaitez un accompagnement personnalisé, un artisan spécialisé en rénovation de salle de bain vous fournira une solution clé en main en se chargeant également de sa réalisation.

  • Vous vous lancez seul(e) dans la rénovation de votre petite salle d’eau

C’est là qu’il vous faut une grande vigilance et préparation. Préparez soigneusement votre dossier.
Celui-ci doit contenir un plan précis avec toute la liste des équipements sanitaires et meubles ainsi que leurs dimensions, leurs dates de disponibilité, leurs notices de pose, leurs sources d’alimentation le cas échéant…
Bien vous préparer vous évitera bien des tracas. Cela peut sembler fastidieux mais ce sera un gain réel au final.

Combien coûte l’aménagement d’une salle de bain de moins de 5 m2 ?

L’établissement d’un dossier va vous contraindre à lister d’avance le coût de l’ensemble du matériel à acheter : Equipements sanitaires, meubles, luminaires, plomberie, électricité, revêtement, sèche-serviettes, …
Cette étape vous permettra également d’étudier les différents jalons que vous pouvez réaliser vous-même et celles qui nécessitent l’intervention d’un professionnel.
L’enveloppe budgétaire totale va dépendre principalement de ces 4 facteurs :

  • Le niveau de gamme des sanitaires et meubles à installer
  • La rénovation éventuelle du sol et des murs
  • l’état des réseaux d’alimentation en eau et électricité
  • l’intervention d’un plombier

Ce qui impactera le plus fortement le prix de la rénovation sera le choix du niveau de gamme des matériaux et équipements (par exemple la douche italienne maçonnée, des meubles de grandes marques) et l’intervention du professionnel. Les devis des artisans peuvent varier grandement d’une société à une autre. La règle des 3 devis à faire réaliser au préalable reste une pratique raisonnable.
Il est difficile de donner une fourchette de prix sur laquelle s’appuyer tellement les prix peuvent varier du simple au double en termes de matériel et de main d’œuvre.
Globalement pour une rénovation complète, on considère un prix au m2 allant de 400€ à 1200 HT€/m2.
Pour une rénovation comprenant l’enlèvement des vieux équipements, la rénovation du sol et des murs, ainsi que la pose d’équipements haut de gamme, le coût peut s’élever à 2500€/m2.
Pour une petite salle de bain de moins de 5 m2, la rénovation complète par un professionnel et avec du matériel plutôt moyenne gamme devrait avoisiner 6000€ TTC.


Aménager une petite salle de bain, le guide pas à pas

La salle de bain est souvent la plus petite pièce de la maison alors qu’elle est l’une des plus utilisées. Il y a donc un enjeu réel à optimiser au maximum l’espace de cette pièce pour la r…

Comment aménager une salle de bain sous les combles ?

Disposer d’un espace sous combles aménageables est un précieux atout pour gagner de la place et ajouter de la plus-value à votre bien immobilier par la même occasion. Une pièce sous combles don…

Créer une salle de bain noire : Nos conseils

Intemporelle et toujours synonyme d’élégance une salle de bain aux tonalités noires plus ou moins dominantes est un vrai parti pris. En plus du côté esthétique, le noir dans une salle de bain …