Comment aménager une salle de bain sous les combles ?

Disposer d’un espace sous combles aménageables est un précieux atout pour gagner de la place et ajouter de la plus-value à votre bien immobilier par la même occasion.
Une pièce sous combles donne souvent une impression d’ambiance intimiste, et c’est une pièce qui de par sa configuration peut vraiment profiter d’une lumière exceptionnelle, si l’on dispose les bonnes ouvertures aux bons endroits.
C’est une belle opportunité d’optimiser votre espace de vie, de disposer d’une pièce mansardée pleine de charme, de valoriser des poutres traversantes ou encore des recoins atypiques.
Nous vous proposons ci-dessous nos recommandations pour définir votre projet et le réaliser dans les meilleures conditions.

Une salle de bain sous les combles peut offrir une belle ambiance intimiste

Les vérifications préalables avant d’entreprendre la création d’une salle de bain sous combles

Autant l’aménagement d’une salle de bain sous combles reste quelque chose d’accessible pour l’entreprendre soi-même, autant les aspects techniques pour vérifier la faisabilité nécessitent a minima l’expertise d’un professionnel.

Evaluer la résistance et l’isolation du plancher de son grenier

Avant toute chose, vous devrez probablement faire évaluer l’état du plancher ainsi que sa résistance.
Lors de l’aménagement de la salle de bain, un certain nombre d’éléments sanitaires et de mobilier sont agencés dont il faut pouvoir anticiper le poids. A cela s’ajoutent les revêtements du sol. Un carrelage par exemple n’exercera pas la même force sur le plancher qu’un sol en PVC. Il est indispensable de prendre l’avis d’un professionnel de la charpente. Songez au poids que peut représenter une baignoire pleine !

Seul un professionnel pourra préconiser si un renforcement ou un remplacement du plancher par une structure porteuse plus solide est nécessaire.
En complément de la résistance du plancher, il vous faut évaluer son isolation. Dans l’idéal, profitez de la venue d’un professionnel pour demander également la mise à niveau de l’isolation si cela est nécessaire. Si le professionnel intervient pour un renforcement ou un remplacement du plancher, il pourra proposer la pose d’un complexe d’étanchéité.
L’étanchéité de l’installation de la douche doit faire l’objet d’une attention particulière pour empêcher toute fuite d’eau et les conséquences désastreuses qu’elle peut provoquer.
Une fois les bases préparées et consolidées, vous pourrez laisser vos envies s’exprimer concernant le revêtement à condition de choisir des matières adaptées aux pièces humiques. Si vous aimez le parquet, pensez à sélectionner des essences imputrescibles comme le tek ou des bois exotiques.

Veiller à l’aération d’une salle de bain sous les toits

Outre l’isolation et la résistance du plancher, un aspect fondamental reste la mise en place d’une ventilation suffisante pour permettre de conserver une salle de bain saine, exempte de moisissures.
En plus d’apporter une luminosité essentielle, la présence d’une fenêtre de toit jouera un rôle primordial pour la ventilation de la pièce d’eau. On pourra compléter cette ouverture par la présence de VMC, particulièrement efficace.

Les poutres traversantes peuvent être du plus bel effet et sont à valoriser au maximum dans l’agencement de la pièce. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’une pièce d’eau. Il est par conséquent important de protéger le bois de l’humidité avec un vernis ou des peintures spécialement adaptées aux boiseries.

Apporter les raccordements aux réseaux pour la création d’une salle de bain sous combles

Raccorder le système d’arrivée et d’évacuation des eaux à la salle de bain mansardée

Repérez pour commencer l’emplacement de votre colonne d’évacuation. La disposition des éléments de votre salle de bain doit s’adapter à elle plutôt que l’inverse. On cherche à éviter au maximum des prolongements ou raccords complexes.
Les éléments sanitaires (WC, douche, baignoire, lavabo) sont donc prioritaires pour être installés au plus près de cette colonne.
Si vous disposez d’un système de chauffage central pour l’eau chaude et les radiateurs, ce peut être une bonne décision de prolonger le circuit jusque sous les combles. Le raccordement au système central présente l’avantage de ne conserver qu’une seule source d’eau chaude et l’installation d’un sèche-serviette à eau chaude, plus économique.
Si toutefois les travaux s’avèrent trop complexes, la mise en place d’un petit chauffe-eau se fait aisément et vous pouvez alors opter pour un sèche-serviette électrique, rapide et facile à poser.

Raccorder électriquement les équipements de la salle d’eau au réseau général de la maison

Là aussi deux possibilités s’offrent à vous, raccorder l’électricité au circuit général ou créer un dispositif indépendant. Dans tous les cas, les techniques et manipulations en électricité demandent de la maîtrise et sont à confier de préférence à un électricien.

Aménager astucieusement une salle de bain sous les combles

Tirez parti de la plus forte hauteur sous plafond pour installer la douche

Profiter de la hauteur maximale du faîte pour l’installation de la douche

La salle de bains dispose de nombreux éléments fonctionnels (baignoire et/ou douche, WC, vasque(s), meubles de rangement, sèche-serviettes…). Le choix de la disposition des éléments les uns par rapport aux autres peut sembler fastidieux et compliqué. Pourtant les différences de formes de tous ces éléments facilitent justement leur modularité dans la pièce.


En général, les grandes lignes suivantes peuvent guider votre réflexion : L’espace sous le faîte (la hauteur maximale de la pièce mansardée) est à réserver de préférence aux éléments que l’on utilise debout. Il s’agit principalement de la douche et de la vasque.
Si ces deux éléments ne peuvent coïncider à cause d’un espace trop restreint. Privilégiez alors la douche sous la hauteur maximale.
En effet il faut penser que le récepteur de douche va nécessairement grignoter quelques dizaines de centimètres sur la hauteur de la douche. Si vous choisissez en plus un pommeau type rideau de pluie vous devez au minimum disposer d’une hauteur totale avant travaux de 2m20.
Dans le cas contraire, prévoyez alors une colonne de douche plus modulable et adaptable en hauteur.


Si toutefois la douche ne peut être placée sous le faîte, il existe des solutions pour aménager celle-ci dans une partie sous pente. De plus en plus de grandes surfaces proposent une confection de parois de douche biseautées sur-mesure adaptées à vos dimensions. Cette solution en plus de faciliter l’aménagement de votre salle de bain donne une vraie touche architecturale.
Evidemment si vous souhaitez installer plutôt une baignoire et que vous voulez l’occuper debout, les mêmes règles s’appliquent. La hauteur de baignoire depuis le fond du réceptacle vient elle aussi réduire de quelques dizaines de centimètres la hauteur disponible pour son utilisation debout.

Pour insérer alors une vasque dans la salle de bain, le second choix après le faîte reste en-dessous de la fenêtre de toit. En effet vous gagnez de précieux centimètres, la fenêtre de toit se plaçant juste en dessous des tuiles, vous éliminez l’épaisseur d’isolant et de placo.

Installer une fenêtre de toit et/ou des conduits de lumière pour apporter luminosité et aération

Les fenêtres de toit sont idéales pour diffuser un maximum de lumière

L’une des problématiques essentielles à résoudre restera la gestion de l’arrivée de lumière.
Pour des travaux de rénovation conséquents, c’est l’occasion de venir installer une fenêtre de toit. On porte son choix sur des fenêtres aux dimensions larges que l’on oriente du côté de la toiture le plus ensoleillé. Cette fenêtre de toit va apporter un maximum de lumière extérieure et permettre l’aération de la pièce et de son humidité. C’est un élément quasiment indispensable pour vraiment profiter d’un confort optimal. Si cela est possible, on peut même envisager de placer une fenêtre sur chaque rampant pour bénéficier d’une luminosité naturelle à n’importe quelle heure de la journée.
Si toutefois les travaux vous freinent il existe maintenant des solutions plus faciles d’installation consistant à créer une conduite de lumière grâce à un flexible. Ils ajoutent de la luminosité tout en brisant le vis-à-vis le cas échéant.
Pour le reste de l’éclairage, sélectionner des spots encastrés reste une valeur sure pour gagner en place et ne pas encombrer la pièce. Les spots favorisent une lumière diffuse que l’on peut tamiser suivant les références choisies.

Optimiser les espaces sous pente

Vous avez profité de la hauteur maximale sous votre charpente pour définir l’emplacement de la douche et/ou celui de la vasque. Vous pouvez maintenant optimiser les autres éléments sous pente. Si vous souhaitez placer un WC, celui-ci pourra s’accommoder d’un toit en pente à condition que celle-ci ne soit pas trop profonde.
Les meubles de rangement viendront naturellement se situer sous pente. On favorise donc des meubles en longueur plutôt qu’en hauteur. Pour ne pas surcharger la pièce, on peut également utiliser des meubles de hauteur différente.
C’est également l’occasion de créer des petits bancs encastrés ou de disposer des coffres pour ranger le linge de toilette par exemple.
Pour faciliter le ménage et éviter d’encombrer la vue, des meubles suspendus seront du plus bel effet.
Enfin si vous souhaitez installer une baignoire sabot, son placement sous pente s’y prête bien et sera l’occasion de créer un endroit très cosy.

Penser aux solutions de chauffage d’une salle d’eau sous pente

Là-aussi on cherche à privilégier des radiateurs fins pour gagner un maximum de place et limiter l’encombrement. Les sèche-serviettes en plus de leur fonction principale de chauffage spécialement conçue pour les salles d’eau sont tout naturellement la solution à privilégier de par leur design fin et leur configuration suspendue.
Les sèche-serviettes existent sous de multiples formats et s’insèrent dans tous les espaces mêmes les plus exigus. Certains sèche-serviettes horizontaux ou de dimensions réduites s’intègrent particulièrement bien contre un mur sous pente et laissent ainsi les autres pans de murs vacants pour d’autres agencements.
Comme tout appareil électrique, la position du sèche-serviette dans une salle de bain doit répondre à une norme d’installation et respecter les volumes électriques de la salle de bain afin d’éviter tout risque d’électrisation.
Retrouvez ici notre article expliquant les différents volumes électriques d’une salle de bain.
Un sèche-serviette de classe II, dont l’indice de protection est au minimum IPx4, peut être positionné dans toute la partie désignée « hors volume » ou en volume 2 lorsque la sortie de câble est placée derrière le sèche-serviette. Il s’agit des volumes les plus éloignées des sources d’alimentation, de projections et d’évacuations d’eau.

S’adapter aux volumes atypiques d’une salle de bain mansardée et augmenter l’impression de profondeur

Avec des poutres traversantes, l’impression de clarté et de profondeur est à soigner. Souvent massives, ces poutres peuvent casser la vue voire même compromettre le confort d’utilisation de la salle de bain. L’agencement s’avère alors un peu plus délicat, mais s’il est réussi la pièce retrouve un superbe cachet.
Pensez à contrecarrer le côté rustique et parfois sombre des poutres avec des éléments de salle de bains modernes et clairs comme une belle baignoire îlot blanche par exemple.
Pour la douche, on privilégie des parois vitrées ou une verrière pour laisser rentrer la lumière et offrir une profondeur maximale à la pièce. Si celle-ci s’adosse à un mur, c’est l’occasion de décorer le mur de petit carreaux blancs type mosaïque pour renvoyer un maximum de lumière.
Un petit muret peut venir s’agencer avantageusement en lieu et place de la paroi vitrée. Il permettra de stopper les projections d’eau tout en laissant l’espace supérieur libre.
Disposer un grand miroir dans la pièce est une solution peu onéreuse et très efficace pour donner une impression de volume et agrandir la pièce. C’est une astuce très répandue qui apporte aussi un côté fonctionnel appréciable.
Et enfin si les tonalités noires vous attirent, l’ajout d’un pan de mur noir peut donner l’illusion d’une belle profondeur à la pièce. Contrebalancé avec du blanc, un jeu de teintes noir et blanc apporte également beaucoup de densité à l’ensemble.

Adapter les meubles et éléments de salle de bain à une pièce mansardée

Une fois les bases solidement consolidées et isolées, vous avez prévu la disposition des principaux éléments sanitaires, de chauffage et de rangements. Avant même d’entreprendre les travaux il faut pouvoir évaluer le côté pratique et le confort de votre agencement. En effet il y a certaines distances à prendre en compte entre tous ces éléments.
Notamment vérifiez sur le plan créé que vous disposez d’une distance minimale de 60 cm devant tous les sanitaires (lavabo, douche, baignoire et toilettes). Les portes battantes doivent pouvoir s’ouvrir sans contrainte et le meuble autour de la vasque suffisamment large pour vous permettre de déposer votre nécessaire de toilette.
C’est l’occasion de vérifier que vous n’avez pas surcharger l’agencement de votre future salle de bain.
Enfin, l’utilisation de porte à galandage apporte une solution bien venue pour les dispositions un peu exigües en éliminant la nécessité de dégagement.


Aménager une petite salle de bain, le guide pas à pas

La salle de bain est souvent la plus petite pièce de la maison alors qu’elle est l’une des plus utilisées. Il y a donc un enjeu réel à optimiser au maximum l’espace de cette pièce pour la rendre fonct…

Comment aménager une salle de bain sous les combles ?

Disposer d’un espace sous combles aménageables est un précieux atout pour gagner de la place et ajouter de la plus-value à votre bien immobilier par la même occasion. Une pièce sous combles donne souv…

Créer une salle de bain noire : Nos conseils

Intemporelle et toujours synonyme d’élégance une salle de bain aux tonalités noires plus ou moins dominantes est un vrai parti pris. En plus du côté esthétique, le noir dans une salle de bain permet d…