Comment poser et entretenir des bandeaux de toits ?

Les débords de toit protègent les murs et la toiture de votre habitation en apportant ombrage et isolation. Ces débords ou avancée de toit sont constitués de bandeaux de toit notamment.
Les bandeaux de toit parfois appelés planches de rives désignent les bandes habillant les extrémités de la toiture du côté des murs pignons et en bas de pente. Ils se décomposent en bandeaux de rive et bandeaux d’égout.
Les bandes de rive sont de part et d’autre de la toiture au niveau des extrémités du toit côté pignon. Ils descendent depuis le faîtage jusqu’au bas de pente.
Les bandeaux d’égout se logent sous la gouttière en bas des pans du toit.

Un échafaudage domestique permet de réaliser de façon sécurisée la pose et l’entretien des bandeaux de toit.

Qu’appelle-t-on débords de toit ?

Lorsque le toit présente une avancée et dépasse les murs de la maison on parle de débords de toit.

Ces avancées de toit, présentes sur un ou plusieurs pans de toit, apportent une plus-value esthétique à l’habitation en venant habiller la toiture.

Elles offrent également de précieux avantages en termes de protection et d’isolation de la charpente et du forjet. En effet les débords protègent le bois de la charpente ainsi que la façade contre la pluie et son ruissellement, ils apportent un ombrage naturel l’été protégeant ainsi l’apport d’une trop forte chaleur contre les fenêtres.
Ils aident également à solidariser les gouttières à la toiture.

Ils sont constitués des rives (ou bandeaux) de toit, du lambris sous toiture et enfin de la gouttière.
Le pourtour de toiture peut laisser apparaitre les pannes de la charpente, là aussi on peut venir habiller ces pannes pour protéger le bois de la charpente.

A quoi servent les planches de rives ou bandeaux de toit ?

Les planches de rives ou bandeaux de toit sont constitués de bandes de matériaux venant clôturer l’espace entre le haut de la toiture et le lambris de sous toiture. Cette bande de protection améliore l’écoulement des eaux de pluie, cache la charpente, donne une belle finition à la toiture et contribue à la protection de la charpente contre les intempéries et l’entrée d’oiseaux.

  • Planches de rive en bois

Les bandeaux de toit en bois nécessiteront un entretien régulier pour conserver le bois sain, leur coût est également plus élevé.

Biens entretenus, ces planches de rive en bois résisteront de nombreuses années. Elles apportent une plus-value esthétique en comparaison de leur équivalent en PVC.

  • Planches de rive en PVC

Les bandes de rives en PVC s’adaptent facilement aux gouttières, sont économiques et ne nécessitent pas d’entretien spécifique. Le rendu visuel est cependant moins esthétique.

Il existe deux variantes de bandes de toit en PVC, en version classique ou cellulaire. Le PVC cellulaire sera plus robuste et résistant aux intempéries.

  • Bandes de rive en aluminium

Les bandes de toit en aluminium apportent souplesse et légèreté tout en garantissant une bonne résistance aux attaques extérieures pour un période d’environ 25 ans.

Elles ont également l’avantage d’être recyclable et de ne pas exiger d’entretien particulier.

Qu’est-ce que les sous faces ou lambris d’habillage sous toiture ?

Les lambris s’insèrent entre la façade et le bas du débord de façon à cacher la vue de la charpente en contre-plongée. En PVC ou en bois, elle contribue également à l’isolation de la maison :

  • contre la pénétration du vent dans la charpente
  • contre l’intrusion d’animaux nuisibles

Les gouttières, éléments de débords de toiture

Les gouttières pendantes ou rampantes font également partie de ce que l’on appelle le débord de toit. Les gouttières en zinc restent majoritaires. D’une très bonne résistance, elles offrent un excellent rapport qualité/prix.

La couche de passivation résultant de l’oxydation du zinc lui confère une bonne protection contre les agressions extérieures. Son aspect visuel définitif s’obtient au bout de deux ans environ après formation de cette couche protectrice.

Comment poser des bandeaux de toit ?

Une fois le matériau choisi, pour procéder à la pose, vous aurez besoin d’un accès en hauteur sécurisé.

La pose des bandeaux de toit va requérir de votre part un certain temps. Ce sera également l’occasion de procéder à des opérations de peinture, ou d’habillage métallique. En dernier lieu il faudra venir reposer, remplacer ou au moins nettoyer les gouttières.

Vous pourrez difficilement vous passer de l’utilisation d’un échafaudage domestique à cette intention.
Vous accèderez facilement et sans danger à la toiture jusqu’au niveau du faîtage facilitant tous les travaux et rénovations des débords de toit.

Suivant le matériau choisi et la configuration de votre charpente, la pose des bandeaux de toit sera différente.
Tout d’abord vous devez vous assurer en fonction du matériau choisi que toutes vos bandes de toit possèdent la même épaisseur.

L’opération va consister à fermer l’espace entre le haut de la toiture et le lambris sous toiture ou directement contre le mur le cas échéant.

Comment poser des bandes de toit et du lambris en PVC ?

  • Fixation du lambris PVC sous toiture

On commence par déclipser la gouttière et les crochets de l’ancien bandeau de rive.

On procède alors à la fixation des liteaux à ras du bandeau de rive et contre le mur. Pour un débord de plus de 40 cm, un liteau intermédiaire sera nécessaire.

On utilise également des liteaux de renfort à chaque extrémité et au niveau des angles et du cache moineau.
Utilisez de préférence des liteaux de bois qui ont bénéficié d’un traitement fongicide et hydrofuge.

  • Pose du lambris PVC sous toiture

On continue avec le vissage des profilés sur les liteaux. Ce sont ces profilés qui vont permettre l’insertion des lambris par la suite. Les lambris sont solidarisés aux profilés par vissage.

Pensez à placer régulièrement des grilles d’aération pour l’évacuation de l’humidité.

Habillez ainsi tout le pourtour du déboire.

  • Pose des bandeaux de toit en PVC

On présente le bandeau de rive contre l’ancien bandeau et on vient le fixer en deux points haut et bas, régulièrement sur toute sa longueur.

A l’aide de jonctions de rive, on va venir fixer les bandeaux. On prend soin de fixer la jonction de rive du même côté pour laisser la dilatation se faire plus librement.

A l’extrémité le retour du bandeau doit être coupé à 45° pour la gestion de l’angle et on retire également un centimètre environ pour tenir compte de la dilatation.

Il existe également des kits proposant de quoi réaliser des joints de dilatation sur la bande de rive. Les variations de dilatations au cours des changements de température seront absorbées grâce à ce joint de dilatation. Cela reste une bonne solution pour garantir une structure saine dans le temps.

L’habillage se termine par la fixation des cornières d’angles avant de réinstaller la gouttière.

Comment poser des bandes de toit en bois ?

A partir d’une toiture sans débord, il est possible de venir construire une avancée de toit munie de bandeau de toit en bois. On viendra ensuite protéger ou non le bandeau de toit à l’aide d’une couverture PVC voire d’un habillage en aluminium laqué.

Il s’agit d’une opération s’intégrant directement à la charpente. Pour des travaux de cet enjeu, la sous-traitance à un artisan est préférable.

Le principe reste le suivant :
On commence par aligner tout d’abord les chevrons de la charpente de façon à poser par la suite la planche de rive à la verticale contre chacun des chevrons.
Au besoin un premier liteau est fixé sur la charpente. Pour rehausser la première ligne de tuiles, on peut éventuellement utiliser une seconde latte fixée au-dessus du premier liteau. Le bandeau de toit en bois peut ensuite être fixé à chacune des extrémités des chevrons.

Comment entretenir des bandeaux de toit ?

Les bandeaux de toit en PVC présentent l’avantage de ne nécessiter que peu d’entretien.

Eléments de finition d’une construction, les bandeaux de toit doivent bénéficier d’un entretien régulier pour remplir leurs fonctions esthétiques et d’isolation.

Pour les bandeaux de toit en bois, on pense à les protéger de l’humidité et des intempéries dès leur mise en place par une lasure. Il conviendra de surveiller l’état de la lasure dans le temps et de prévoir des remises à neuf si besoin.

Si vous avez privilégié le choix de bande de rives en PVC, vous évitez ainsi la nécessité d’un entretien régulier. En effet le PVC est connu pour être résistant au rayonnement UV, à l’humidité mais également aux chocs.

L’habillage à l’aide de bandeaux en aluminium laqués est également une bonne solution pour éviter un entretien régulier.

Enfin les gouttières devront tout de même faire l’objet d’un nettoyage une fois par an, de préférence à l’automne afin d’enlever les feuilles mortes et les mousses qui pourraient s’y être déposées. On pense également à surveiller l’état des crochets de fixation ainsi que les tuyaux de descente pour prévenir toute infiltration d’eau.


Relamping LED de grande hauteur : Comment procéder en toute sécurité ?

Le relamping ou « relampage LED » définit le remplacement d’un parc ou système d’éclairage par des solutions de meilleur rendement énergétique, en utilisant des éclairages à LED. En effet l’éclairage …

Rénover le sol, les murs et le plafond d’une cage d’escalier

A l’image des autres parties d’une habitation, la cage d’escalier nécessite des travaux de rénovation environ tous les dix ans. Il s’agit cependant d’un volume le plus souvent difficile d’accès …

Effectuer des travaux de maintenance en hauteur depuis un sol en pente

Les travaux de maintenance et plus globalement tous les travaux de construction, de réparation, de mise aux normes de matériels nécessitent des dispositions particulières lorsqu’ils ont lieu en hauteu…