Comment bien tailler une haie ?

Une haie permet de délimiter votre propriété et de lui fournir une clôture naturelle. Bien entretenue, elle offre une végétation dense et compacte qui vous pourvoie d’une solution esthétique et naturelle pour assurer l’intimité à la maison et au jardin. Elle permet également de couper le vent.

Une haie bien entretenue est une solution esthétique et naturelle pour préserver son intimité.

Pourquoi planter une haie chez soi ?

Qu’est-ce qu’une haie de jardin ?

Une haie correspond donc à une clôture végétale naturelle permettant de créer une bordure afin de délimiter et protéger un champ, un jardin et/ou une maison. Pour cela on vient aligner des arbres ou arbustes afin de créer une délimitation naturelle entre deux parcelles de terrains. Généralement cette délimitation vient marquer les fins et débuts de limites de propriétés. Outre la délimitation de propriété, une haie peut également avoir une fonction de brise vue ou encore de protection contre le vent, ou contre l’accès à la propriété par des personnes extérieures à la propriété.

Les différentes variétés de haies

Une haie crée une clôture naturelle pour aménager une allée ou délimiter un terrain.

Suivant la ou les fonction(s) recherchée(s), on choisira un type de haie bien spécifique :

  • Les haies monospécifiques ou monovariétales

Elles sont constituées d’une seule essence, plantées en ligne et à intervalles réguliers. Ce sont les haies auxquelles on pense traditionnellement, celles qui forment une parfaite bordure rectangulaire et uniforme. Elles donnent une vraie structure et netteté au jardin. On peut choisir de les conserver basse pour ne pas couper davantage la vue ou bien les laisser grandir au-delà d’1m75 pour véritablement créer une intimité et un parfait brise vue.

On trouve, dans cette catégorie, différentes essences. Celles à feuillage persistant : tel que les berbéris, buis, cotoneaster, fusain, troène, pittosporum,…

On peut se tourner également vers les variétés à feuilles caduques (hêtre commun, aubépine) pour obtenir de belles teintes flamboyantes à l’automne.

On s’oriente généralement vers ce type de haies pour obtenir une solution facile d’implantation, d’entretien et souvent économique. Mais cette disposition peut aussi donner un caractère assez austère et monotone au jardin.

  • Les haies variées

En mélangeant les variétés, vous obtiendrez des floraisons et feuillages différents pouvant créer un rendu esthétique original avec différentes couleurs tout en vous assurant une protection visuelle tout au long de l’année. Là aussi vous pouvez décider d’une haie basse (jusqu’à 1m50) ou haute (à partir d’1m75). Cette solution favorise la biodiversité.

Le choix d’une haie variée taillée nécessitera que la taille soit rigoureuse afin d’harmoniser les différentes variétés et conserver une homogénéité de forme tout au long de l’année. Il faudra également bien suivre la formation des arbustes afin que chacun trouve sa place.

Ce mélange de variétés peut également être conçue « libre » ou encore « vive ». L’idée est que la plantation se fasse en quinconce de façon à laisser le port naturel de chaque plante s’exprimer et également créer de beaux volumes. Cette solution apporte une protection contre le vent appréciable. Attention toutefois à bien vous renseigner sur ces haies spécifiques qui demandent des connaissances plus pointues pour obtenir un rendu harmonieux.

Quel type de haies choisir ?

  • Pour un entretien facile, on partira sur une haie classique taillée ou une haie champêtre si l’environnement le permet.
  • Pour structurer une maison et obtenir un résultat net, on préfèrera choisir la haie classique monospécifique qui offre la solution la plus facile pour clôturer un jardin.
  • Pour se protéger du vent, On choisira une haie variée libre ou « vive » comme vu précédemment mais qui sera plus encombrante que les haies taillées. La mixité des haies le plus souvent composées d’essences comme l’aubépine, l’églantier, le sureau, le noisetier ou encore le fusain, offre une solution idéale pour protéger des vents forts et favoriser la biodiversité.
  • La haie « champêtre » nécessite elle aussi de grands espaces et on la trouve en milieu rural. Le mélange de grands arbres et plantes arbustives est choisi de façon à ce que la haie soit légèrement perméable afin d’éviter de créer des zones de turbulence aux abords d’une haie trop dense. Entre deux arbres dit « de haut-jet », possédant un tronc, on vient disposer des arbustes dit « de bourrage » de façon à créer un rempart idéal au vent, favoriser la biodiversité et donner un aspect véritablement champêtre.
  • Etonnement une haie « brise vent » doit donc être suffisamment aérée pour pouvoir filtrer l’air mais sans être trop épaisse ou compacte ce qui aurait pour conséquence de créer des zones de turbulences aux abords de la haie.
  • Pour se protéger des intrusions de personnes et même d’animaux, certaines essences d’arbustes à épines permettent de créer un rempart naturel. Les variétés suivantes sont idéalement appropriées : les pyracantha, les aubépines, les berberis, les osmanthus, les cognassiers du Japon et les Mahonia.

Pourquoi doit-on tailler sa haie ?

Le taillage de la haie confère un bel atout décoratif.

Tailler sa haie de façon régulière vous assure de conserver pour celle-ci une forme harmonieuse et homogène et de veiller à ce qu’elle ne prenne pas trop d’extension. Dans certains jardins cela revoit une image esthétique et net. Certains jardiniers réalisent d’ailleurs de véritables prouesses esthétiques et architecturales.

Quand tailler sa haie ?

La fréquence de taille des haies dépend de l’essence choisie. Elle doit rester régulière pour que la haie soit équilibrée et peut nécessiter d’être renouvelée jusqu’à 3 voire 4 fois dans l’année.
Généralement on prévoit la taille à la fin des deux périodes de pousses que sont la pousse au printemps et celle de fin d’été. On peut alors envisager deux tailles : L’une entre mai et juin et la seconde entre fin août et début octobre.
Certaines essences nécessiteront une taille plus fréquente comme la charmille ou le cyprès qui peuvent exiger jusqu’à trois tailles annuelles. Le chèvrefeuille arbustif peut demander jusqu’à 4 tailles annuelles.
Veillez à procéder lorsque la lune est descendante pour favoriser une repousse plus lente après la pleine lune.

Les différentes mises en forme de haies

Traditionnellement utilisée pour réaliser une clôture naturelle autour d’une maison ou délimiter une allée ou les pourtours d’un jardin, les formes de haies sont le plus souvent de forme rectangulaire. La pousse des branches se fait dans toutes les directions et permet donc au propriétaire de la façonner à son gré.
Idéalement pour mieux recevoir la lumière, on devrait privilégier une forme de trapèze avec une base plus large que le haut.

La législation concernant la disposition des haies

Vous souhaitez disposer des haies tout autour de votre habitation et vous ne savez pas où la placer précisément ? Sachez que suivant votre commune voire votre lotissement, des réglementations locales peuvent s’appliquer concernant son emplacement ou la hauteur autorisée et qu’il vous appartient d’aller vous renseigner en mairie.
En l’absence de réglementations locales, le code civil s’applique. Il exige de laisser une distance d’au moins 50 cm entre l’extrémité de votre haie et votre limite de propriété. Cette distance vaut pour les haies ne dépassant pas 2 m de haut. Si vous prévoyez une hauteur plus importante, la loi exige de laisser 2 m entre la haie et la fin de votre terrain.

Comment procéder à la taille des haies ?

L’utilisation d’un échafaudage pour la taille de haies particulièrement hautes est indispensable.

Les bons outils et équipements pour tailler sa haie de jardin

Avant de commencer la taille des haies, il vous faudra vous munir d’un certain nombre d’outils et d’appareils.
Les éléments essentiels à la mise en place de l’ouvrage comportent des piquets, de la ficelle, un chiffon, de l’alcool à brûler ainsi que des sacs à branchage.
Concernant les outils, vous pourrez difficilement vous passer d’une cisaille ou d’un taille-haie électrique suivant la hauteur de votre haie. Il vous faudra probablement vous munir également d’un sécateur et d’un ébrancheur.
Le taille-haie électrique sera préconisé dès que celle-ci attend une certaine hauteur mais également si vous disposez d’une importante longueur de plantations. L’ébrancheur vous permettra, quant à lui, de venir sectionner les rameaux de grosses sections si besoin.
La cisaille permet également de travailler vite mais demande une certaine dextérité. En effet il est plus difficile de calibrer son geste et l’on peut se retrouver avec des trous si on ne veille pas à exercer toujours une même pression contre les feuilles pour la coupe verticale.
Les taille-haies thermiques sont plutôt réservées aux haies de très grandes hauteurs.
Pour votre sécurité, prévoyez des gants et des lunettes de protection.

Enfin pour le travail en hauteur, si votre haie dépasse vos épaules, il est recommandé de procéder pour la coupe horizontale au-dessus de la haie à l’aide d’une échelle double montée en A ou bien d’un petit échafaudage à roulette.

Il peut également être judicieux de déposer au sol des bâches afin d’y récolter les déchets tombés au sol et d’éviter la fastidieuse tâche du ramassage. Si vous disposez d’un broyeur à végétaux, vous aurez une nouvelle occasion de l’utiliser à ce moment-là.
Après utilisation, il est indispensable de nettoyer les outils à l’aide du chiffon et de l’alcool à brûler. Comme pour toutes les tailles de végétaux, cette opération empêche la transmission de maladies à d’autres plantes.

Tailler une haie en vue de la faire grandir

  • Coupe verticale d’une haie en vue de la faire grandir

En fonction du gabarit final que l’on souhaite donner à la haie, il peut être judicieux de procéder à une taille soignée afin d’orienter la pousse dans le sens de la forme recherchée.
Afin de rééquilibrer une pousse anarchique on préfère utiliser le sécateur et bien choisir les branches à couper tel que nous allons le voir maintenant.
Pour une haie homogène avec une seule espèce, on va chercher à conserver la forme naturelle de l’arbuste tout en orientant la pousse de manière à créer la forme voulue.
Afin d’éviter l’étalement de la haie, on va essayer de couper sur des branches qui vont aller verticalement en repoussant ou sur des branches qui vont se diriger vers l’intérieur de manière à rééquilibrer la plante et lui permettre de pousser en hauteur pour obtenir à peu près deux mètres si l’objectif est de créer un brise vue.
Pour réduire l’épaisseur de la haie, on commence par le bas. On rappelle que c’est toujours la pousse qui se trouve à l’extrémité de la branche qui va recevoir le maximum de sève et qui va donc assurer la croissance future de notre pousse. On taillera toujours vers des pousses qui se dirigent vers le haut.
En cas de trou on peut grâce à la taille épointer certaines branches de manière à orienter les repousses afin de combler le trou.

  • Coupe horizontale d’une haie en vue de la faire grandir

Si le but est de laisser la haie prendre une certaine hauteur, on se contentera simplement de venir rafraichir et égaliser le sommet de la haie au taille-haie ou en procédant de manière plus méticuleuse au sécateur comme décrit ci-dessous.
Si l’on observe une différence de vert sur certaines extrémités, le vert clair correspond aux pousses de l’année alors que le vert foncé indique là où l’on a taillé précédemment. On peut également se fier à cette différence de couleur et l’utiliser comme un guide pour venir rafraichir la taille.

Tailler une haie pour lui donner une belle forme

Pour une haie déjà formée, une taille régulière d’entretien garantit de conserver une forme harmonieuse.

  • Mise en place des cordeaux avant de procéder à la taille de sa haie

On vient piquer des cordeaux pour définir une hauteur de haie. Il suffira de respecter ensuite le fil qu’on a tiré qui va définir la hauteur. Les cordeaux sont constitués des piquets que l’on vient positionner aux extrémités de la haie, et l’on utilise ensuite la corde pour définir sur tout le périmètre de la haie la hauteur et la largeur désirée.

  • Coupe verticale d’une haie au taille-haie électrique

On commence par tailler les côtés de la haie. L’opération est un peu délicate. Le fil a été placé de façon à définir le côté. En effet on définit un gabarit de haie (c’est-à-dire qu’on détermine une largeur en mètre). Entre chaque piqué, on va venir tailler en essayant de rester le plus droit possible toujours en partant du bas et en allant vers le haut lorsque l’on taille les côtés. Lorsque l’on taille sur de grandes longueurs, on n’hésitera pas à placer plusieurs cordeaux tout au long de la haie. Pour les petites longueurs, on peut s’accommoder à l’œil de certains défauts.
Donc en procédant de bas en haut on vient décrire des demi-cercles avec le taille-haie. Pour optimiser la coupe et lorsque l’on a bien en main le taille haie on peut décrire ces demi-cercles de bas en haut puis de haut en bas pour utiliser les deux côtés de la lame du taille-haie.
Pour éviter une fatigue musculaire, veillez à garder le taille-haie près du corps et l’on conseille de placer le fils d’alimentation du taille-haie sur votre épaule pour le maintenir en dehors de votre zone d’intervention de coupe.

  • Coupe horizontale d’une haie au taille-haie électrique

Une fois la taille verticale terminée des deux côtés de la haie, on peut procéder à la partie supérieure et venir faire la taille horizontale au sommet de la haie.
En fonction de la hauteur de votre haie et a fortiori si celle-ci dépasse celle de vos épaules, vous aurez prévu une échelle double en forme de A voire même un petit échafaudage roulant.
Vous avez placé auparavant les cordeaux délimitant la hauteur de coupe. Il vous suffit de suivre la ligne formée par les cordeaux de part et d’autre de la haie et de procéder toujours par mouvements circulaires afin d’assurer la planéité du niveau de coupe. On recommande de tenir la lame de coupe en formant un angle d’environ 10 degrés dans le sens de l’avancement par rapport à l’horizontale. Les mouvements circulaires doivent diriger la lame toujours vers les bords de la haie, afin que les branches ainsi coupées tombent directement au pied de celle-ci.
En fonction de l’importance de la taille notamment sur les côtés ou si votre haie est vieillissante et nécessite la coupe de certains pieds morts, vous pourrez avoir à couper des sections de rameaux assez importantes. L’ébrancheur est l’outil idéal pour ce genre d’opération et sera mis à profit pour cela.

  • Taille d’une haie vieillissante ou laissée à l’abandon

Si certains pieds sont morts et que vous souhaitez les remplacer, vous pouvez dès lors procéder à leur taille comme nous l’avons vu ci-dessus à l’aide de l’ébrancheur. Vous pourrez ainsi les remplacer par de nouveaux arbustes.
Si vous avez laissé la haie s’étendre de façon importante, évitez cependant de procéder à une taille trop sévère en un seul coup. Privilégiez plutôt de tailler principalement un seul des deux côtés de la haie et laissez au moins une année de répit aux plantes avant de procéder de l’autre côté afin de ne pas trop fatiguer les arbustes.

Evacuation des déchets après une taille de haie

Pour les conifères qui ne se compostent pas, vous pourrez récupérer vos déchets à l’aide de sacs à branchage dont vous pourrez ensuite vous débarrassez en déchèterie.
Certains adeptes de la permaculture utilisent les déchets engendrés par la taille pour venir recouvrir et protéger les pieds. Au lieu de ramasser les déchets, ceux-ci sont déchiquetés à la tondeuse et éjectés au pied de la haie afin de former une barrière naturelle en cas de sécheresse. Cela peut permettre d’éviter le jaunissement des feuilles tout en réutilisant les végétaux naturellement produits par les plantations.


Comment optimiser sa production et réussir sa récolte de fruits ?

Chaque année en France la filière agricole produit en moyenne 2,8 millions de tonnes de fruits grâce à plus de 27 000 exploitations fruitières. La France est le 4ème producteur européen de frui…

Comment bien tailler ses arbres ?

En ville les arbres d’alignement sont élagués pour dégager les routes de chutes de branches potentielles ou pour libérer la vue des bâtiments environnants. Dans un jardin un arbre adulte devenu…

Comment bien tailler une haie ?

Une haie permet de délimiter votre propriété et de lui fournir une clôture naturelle. Bien entretenue, elle offre une végétation dense et compacte qui vous pourvoie d’une solution esthétique …